Caruso

Pop, Folk, Chanson Française

Samedi 06 Avril / 21h00
Salle de spectacle - Gaillac

Samedi 6 Avril - 21h00 - Salle des spectacles - Gaillac -  Sur réservation 

Ne pas se fier à son patronyme de célébrissime ténor. S'il revendique la double filiation hexagonale et transalpine - il est le seul français de sa famille italienne - Thomas Caruso est bel et bien ancré dans le terrain de jeu de la chanson française. Celle aux allures enchanteresses, qui séduit dès la première écoute et qui fédère. Celle frappée en plein cœur par la lumière et ce métissage viscéral. Celle positive, alerte et accueillante. On pourrait dupliquer les trois derniers adjectifs pour qualifier ce garçon de 29 ans. Ajouter ceux de vibrionnant et jusqu'au-boutiste. Chez lui, un refus de l'inertie et un appétit du mouvement presque vital.

Il y a eu d’abord l'apprentissage de la guitare par la figure paternelle, le Conservatoire de Chambéry section musicale puis théâtrale, une incursion au sein de trois groupes. Il y a aussi, toujours en collectif, l'apprentissage de la scène, les multiples concerts, les kilomètres enfilés, la fac de Sport, mais il y a eu, surtout, une enrichissante percée au café-théâtre Les 3T à Toulouse. Là-bas, sur une durée de cinq ans, il prend part à plus d'une dizaine de spectacles et avale huit-cent dates.

Ni vitesse ni précipitation dans l'agencement de « Rose Granit ». Obsessionnel du ton et de l'habit adéquates, Thomas Caruso apporte une méticuleuse attention aux détails. Il souffle sur ce disque solaire, enregistré avec l'acolyte Pierre-Laurent Faure, une modernité ambitieuse et chaque titre peut devenir selon l'humeur de l'auditeur la pastille euphorisante ou consolatrice du jour. Par contre, insister sur la chaleur des atmosphères, les points de repères visuels, la félicité des bases rythmiques, la tendresse d'une voix déjà identifiable.  

 

 

Son premiere single « Souris quand même » est sorti le 16 mars 2018.