Rencontre avec un agent de sécurité

Partager ce billet :  

Rencontre avec un agent de sécurité

Rencontre avec un agent de sécurité

Patrick Benaiche, 49 ans, agent de sécurité chez Kevlar depuis 8 ans.

Dans Ton Tarn : Patrick Bonjour, alors la securité sur Pause Guitare ça se passe comment ?

Patrick : Bonjour, très bien. C'est un festival très familiale du coup les troubles fêtes ne sont pas vraiment présent

Dans Ton Tarn : Parle moi de Kevlar et de ton poste.

Patrick : Nous sommes là tout d'abord pour la sécurité du public. Du coup les gens jouent le jeu et sont réceptifs à nos demandes ; Nous sommes environ 200 employés dans l'entreprise nous allons en gros de Bordeaux à Marseille.

Dans Ton Tarn : Que t'ai t il arrivé de "trouver "de saugrenue ou d'inhabituel sur quelqu'un ?

Patrick : En fait, c'est dans les sacs. Nous ne touchons pas les personnes sauf si vraiment nous avons un "gros doute ". Des couteaux, des bombes lacrymogène, un sextoy une fois ! La dame est devenue toute rouge (rires). Je lui ai laissé, ça aurait fait tache à la consigne (rires).

Dans Ton Tarn : Une grosse galère ?

Patrick : Oui mais pas vis à vis d'une personne en particulier. Le temps. Sur un autre festival nous avons eu un très gros orage de grêle pendant le concert, mouvement de foule et panique. Là ce fut dangereux pour les enfants , les gens dans ce cas là ne font plus attention à personne et nous avons du intervenir pour aider les plus fragiles et les plus exposés. Nous étions nombreux alors nous avons assuré l'essentiel et personne ne fut blessée.

Dans Ton Tarn : Merci beaucoup Patrick. Nous te souhaitons un bon festival ainsi qu'à toute l'équipe.

Patrick : Merci à vous, c'est rare que les médias parlent de nous. En général nous passons pour les méchants de la soirée... comme quoi..