Québécofolies, rencontre avec les Hôtesses d'Hilaire

Partager ce billet :  

Québécofolies, rencontre avec les Hôtesses d'Hilaire

Lorsque Serge, guitariste-chanteur des Hôtesses d'Hilaire se présente, il commence toujours avec son bel accent canadien par dire ceci : "Bonjour je m’appelle Serge, comme Serge Gainsbourg, sauf que... je chante mieux".

Dans Ton Tarn : C'est votre première venue en France ?

Serge : Non, la 3ème et nous revenons en septembre sur Paris pour quelques spectacles.

Dans Ton Tarn : Comment vois-tu ces Québécofolies ?

Serge : Les Québécofolies je trouve ça génial ! C'est une très belle vitrine pour nous. On espère que ça va "décoller" (engendrer) plus de spectacles par la suite. Bon, c'est juste que moi je viens pas du Québec, je suis acadiens (rires).

Dans Ton Tarn : Qu'est-ce qui vous a amené à venir à Pause Guitare ?

Serge : Alain Navarro qui nous a vu un couple de fois chez nous. Il nous a dit qu'on avait une place ici. Il s'est donc mit en relation avec notre tourneur et puis voilà, nous sommes là. Ça été très rapide en fait. D'ailleurs il me semble que dans la même soirée, il a vu aussi VioleTT Pi et Klô Pelgag...Il a fait une grosse récolte ce soir-là.

Dans Ton Tarn : Parle nous un peu de ta musique, qu'est-ce qui t'inspire ?

Serge : En grandissant nous avons tous beaucoup écouté Franck Zappa, Led Zepplin, les Doors... Et je dirais que ces groupes, très anglophones, nous ont beaucoup influencé sur l'aspect sonore. Pour les textes, petit, j'écoutais Jacques Brel, Charles Aznavour, Serge Gainsbourg... Mais ce que je fais c'est pas très lyric, c'est pas super bien écrit, nous c'est vraiment l'esprit acadien. L'esprit acadien c'est très festif vois-tu, donc coté paroles les influences paraissent moindres, mais coté sonore c'est quand même très rock années 70.  Et notre gros challenge, c'était de le faire en français, de prendre cette musique là et de la faire dans notre langue francophone.

Dans Ton Tarn : Vous avez joué jeudi soir sur le OFF et cet après midi à l’Athanor, comment avez-vous vécu ces concerts ?

Serge : C'était génial. Sans être trop gentil, les gars à la sono ont été impeccables. C'est quelque chose que nous avons remarqué en France. Ici les gars au son mettent le texte en avant, la voix sort plus. Chez nous les techniciens passent beaucoup de temps sur les instruments, pour faire sonner la batterie par exemple et bien souvent c'est au détriment du texte. C'est pour ça que la dernière fois qu'on a fait un concert au Canada on a engagé un français (rires).

Dans Ton Tarn : Content du public de Pause Guitare ?

Serge : Oui le public a été très chaleureux. On aime ça.

Dans Ton Tarn : Le programme après Pause guitare ?

Serge : On va faire un peu le tour de la France. Nous avons une tournée pendant 6 semaines. Pause Guitare était nos premiers concerts en France !

Dans Ton Tarn : Merci Serge d'avoir consacré quelques minutes pour répondre à ses questions. On vous souhaite une très belle tournée en France...